Non je n’hiberne pas ! je teste, j’expérimente, je partage, je fais de la veille…

J’ai mis en place quelques petites activités avec des enfants et des adultes qui ont pu découvrir le potentiel de la tablette comme objet permettant de raconter  des histoires, de créer des histoires , de faire du lien entre les générations, qui développe des compétences , qui leur permet aussi de passer de bons moments de rigolade…et moi, Régine, cela m’a permis de mettre en pratique mes connaissances théoriques et d’utiliser mon matériel (iPad, projecteur…)

Atelier numérique à la médiathèque de Chauvé ( Loire atlantique, 44 ) : 

Quatre matinées, pour jouer avec la langue dans le cadre du projet « Dis-moi, dix mots »: en partant de quelques mots comme « griot, voix …)  les enfants et une adulte ont découvert différentes applications et fonctionnalités de l’iPad. Le but était qu’ils réalisent de petites créations pour les présenter à la remise des prix d’un concours de nouvelles organisé par la médiathèque de Chauvé et de Saint Père (44) . Les participants ont dessiné, créé un montage vidéo, ont joué avec leur voix et avec les mots, ont découvert des mots et expressions francophones et du vocabulaire lié au numérique…en bilan, ils ont plus parlé de leurs sentiments de bien être que de tablette…

chauve

Séance de lecture numérique  avec une classe de CE1-CE2 à  la médiathèque de Saint Michel chef-chef (44):

Je n’avais jamais pratiqué cette activité, faute de volontaires ( on me disait : pas d’outils, pas de wifi, pas…toujours pas de… ) Rébecca , la bibliothécaire, de suite m’a dit OK, on essaye…

Et voilà j ai présenté aux enfants « Thibaut au pays des livres » une application des éd.  La souris qui raconte. Une histoire qui se passe dans une bibliothèque qui met en exergue le pouvoir des mots et des contes. Bref , les enfants étaient très attentifs ( d’après Rébecca, qui les connait bien) .  Après la séance, je leur ai demandé de résumer en un mot l’animation: tous les mots étaient liés à l’ histoire et non au support… j’étais contente, car je suis de celle qui pense que le support n’est pas le plus important, le contenu et l’accompagnement OUI.

saint michel1saint ùichel2

Pour cette première animation, c’est moi qui manipulais la tablette et faisais bouger les personnages . Lors du petit bilan, un enfant m’a demandé comment ça fonctionnait . Je leur ai montré et laissé manipuler la tablette tout en leur permettant lors de la prochaine séance de leur proposer une activité où ils créeront eux aussi …

 

Histoire et créativité, avec la nouvelle application  des éd. Dipongo, au centre culturel de Paimboeuf (44): lors d’un après-midi à la maison des possibles où enfants et parents se retrouvent pour passer un bon moment) j ai présenté une histoire d’Edgar , ce petit renard qui se promène dans une forêt de bonbons et qui a très faim. Edgard propose aux enfants qui écoutent l’histoire de préparer avec  les parents un goûter, de faire une photo avec l’application et de lui envoyer. Les enfants ont fait des roses de sable, mais malheureusement au moment de faire la photo il y a eu un bug dans l’appli…ce n’était pas grave , les enfants ont bien aimé ce petit goûter préparé avec leurs parents.

 

Atelier histoire animée à la médiathèque des Moutiers (44): un jour Annick , la bibliothécaire m’appelle et me demande de l’aider pour animer un atelier numérique avec Scratch et Makey -makey.  Annick avait suivi une formation à la BDLA mais ne se sentait pas de le faire toute seule. Encore un défi pour moi, car je connais bien Scratch junior sur Ipad et  pour  l’utilisation du Makey -Makey , je ne l’avais jamais utilisé seule ( en formation oui !!) .

En résumé avec Annick et Rachel,  nous avons créé  deux histoires animées . Les enfants, par deux, ont choisi une histoire dans la bibliothèque . Ils ont pris une histoire qu’ils connaissaient ! une sur les émotions et un manga . Puis ils ont analysé la structure, l’ont découpé, ont ressorti les personnages et écrit un petit scénario pour le coder avec Scratch ensuite . Ils ont dessiné les personnages et créé un décor.

La partie codage fut amusante, car comme d’habitude il a fallu bidouiller.  Mais après deux heures, le résultat fut génial :

Pour conclure lors de cet atelier les enfants ( et les adultes !) ont lu, écrit, dessiné, enregistré leur voix, collaboré , participé activement, ont découvert les prémisses du code , ont dépassé leurs erreurs en recommençant autant de fois , ont rigolé …ont passé un chouette moment . Les enfants ont récupéré les planches animées en demandant à leurs parents de télécharger Scratch sur l’ordinateur ( c’est gratuit) et en commandant une boite de makey-makey sur internet.

Atelier « sensibilisation aux écrans » dans un centre de loisirs à Corsept ( 44)  :

Le Centre Culturel de Paimboeuf, sensible à la problématique des écrans , m’a demandé de les aider à animer deux séances avec des enfants de 7 à 12 ans .

Lors de ces deux après-midi , Aurélia ( du centre culturel ) et moi même nous avons amené les enfants à discuter sur la présence des écrans chez eux et leur utilisation quotidienne.

Nous avons été agréablement surprises par le fait que les écrans étaient bien gérés chez eux  et que même s’ils utilisaient les écrans , le jeu avec leurs copains était aussi important.

Nous sommes partis de l’histoire  » Notre télé » de François Aubin aux éd. l’école des loisirs . En résumé: l’arrivée de la télé dans la famille va manger leur temps et leur énergie .

Après toutes ces discussions et petites activités, les enfants ont, avec l’application Chatter Pix, réalisé de petits montages vidéos qui donnent la parole aux écrans pour se présenter, pour présenter leurs qualités et leurs défauts.

Une belle expérience qui nous a rassurés sur l’intelligence des enfants à propos des écrans et du fait que ce sont les adultes qui ont peur et qui ne maîtrisent pas ces écransns.

Publicités