coup-de-coeur petitÇa s’appelle vivre

sourire

Résumé : Ned et Jamie sont jumeaux. Jamie aime lire, est raisonnable et en bonne santé, Ned aime Star Trek, est téméraire et atteint de mucoviscidose. C’est ensemble qu’ils trouvent sur la plage une drôle de créature, mi-humaine, mi-poisson, mais seulement Ned tisse des liens avec elle. Bercés par les histoires de sirènes racontées par leur grand-père, les deux enfants vont poursuivre l’aventure « au mépris du danger » parce que « ça s’appelle vivre » et même si la fin de l’histoire ne peut pas changer…

Lire un extrait: 
Avis de Virginie : une histoire d’une infinie douceur pour aborder la maladie puis le deuil. Le texte est bien écrit et le livre ne se ferme qu’à la dernière ligne, une larme au bord des yeux. Une belle image de la fin de vie accompagnée par cette créature fantastique. Les morts ne vont plus au ciel, mais au fin fond de la mer …

Petit plus : la couverture est superbe !

Avis d’Enora : C’est une très belle histoire bien écrite, qui permettrait à ceux qui sont dans la même situation que les jumeaux, de mieux passer le cap. J’aime beaucoup la couverture et l’histoire devient originale grâce à la présence de la créature.

Pistes d’exploration :
Lecture plaisir
Lecture découverte : les différentes légendes des sirènes. Chercher d’autres légendes que celles racontées par Grand Pa.
Débat philo : que vous inspire la phrase : « Ça s’appelle vivre » ?
Ned aurait-il dû rester chez lui et éviter tout danger ou a-t-il eu raison de vivre « au mépris du danger » ?
Atelier d’écriture : Et si Ned n’était pas mort, mais retrouvait la vie auprès des sirènes ? Raconte…
Atelier documentaire : qu’est-ce que la mucoviscidose ?

Lecteur : Virginie, Enora

Auteur : Tom Avery
Traduit de « L’anglais de Grande Bretagne » par « Amélie Sam»
Écrit à la 1ère personne 

Editions Seuil 2018 et 2015 en Grande Bretagne
Existe en ePub
Genre littéraire : Roman fantastique
Format de livre broché: 14 x 20.5 – 201 p
A partir de 10 ans
 

Publicités